Abinaya

Abinaya signifie en langue indienne (sanskrit, Inde), « transmettre, communiquer avec ... ». C'est là toute l'essence de ce groupe qui vit, en partie, pour la scène.

La formation actuelle date de 2005 et Abinaya trouve son identité en 2009 avec la réalisation de l'album « *CORPS » (BRENNUS. MUSIC. 2009). En effet, les influences musicales sont riches, plurielles, et le propos artistique est surprenant. D'abord un son lourd et puissant fondé sur la rencontre entre des riffs tranchants et percussions tribales. Et c'est bien ce choc qui marque à la fois une vraie singularité musicale et une énergie surprenante, entre riffs plombés et sonorités ethniques, dans une harmonie inattendue.

Le chant, en Français, porte des textes à l’affût du monde, comme des crocs. La vibration poétique de la langue française et ses subtilités alimentent le groupe d'une écriture contestataire. Sur scène, Abinaya ne passe jamais inaperçu, proposant un « set » aussi fort musicalement que visuellement, car ces 4 musiciens aux individualités et aux parcours très différents, soulèvent une vraie furie sur scène. Gestuelles et mouvements naturellement alimentés par la base rythmique et les percussions.

La rencontre est intense...

Abinaya sonne comme un nom de tribu. Mais c'est avant tout un souffle sur la braise, une révolte musicale et poétique. Initule de vous dire qu'avec Barb Wire Dolls, le vendredi sera synonyme de rébellion et tout cela grâce au Foud'Rock.